L’Entreprise a fortement évolué à la fois dans son organisation pyramidale qui est devenue en réseau, l’effacement de l’obéissance au profit de la responsabilité, le désordre (parfois appelé le chao) a remplacé l’ordre, la discipline appartient à l’aire du 1.0 et a été remplacée par le projet, les enjeux l’emportent sur les objectifs mais surtout l’information diffusée d’une manière très contrôlée est devenue l’affaire de tous au sein de l’Entreprise.

Cet article présente les différentes ruptures qui ont contribuées à faire évoluer l’Entreprise.

Mise en œuvre d’une démarche de Market Intelligence

L’Entreprise a fortement évolué à la fois dans son organisation pyramidale qui est devenue en réseau, l’effacement de l’obéissance au profit de la responsabilité, le désordre (parfois appelé le chao) a remplacé l’ordre, la discipline appartient à l’aire du 1.0 et a été remplacée par le projet, les enjeux l’emportent sur les objectifs mais surtout l’information diffusée d’une manière très contrôlée est devenue l’affaire de tous au sein de l’Entreprise.

Cette Entreprise en réseau s’imprègne de la convergence de quatre ruptures majeures :

Une rupture méthodologique

La globalisation nous obligé à cesser de penser de façon alternative dès lors qu’elle nous fait entrer dans une économie de la relation complexe ;

Une rupture technologique

Les nouvelles technologies de l’Information et de la Communication font voler en éclat les unités de temps, de territoire, de fonction, de direction qui avaient structurées notre histoire et elles en redessinent la signification ;

Une rupture quantitative 

Elle est basée sur une abondance qui, d’une part, permet de moins en moins au collaborateur d’approfondir la connaissance mais l’obligeant à faire confiance et à déléguer cette responsabilité à la Market Intelligence, et, d’autre part, fait sortir l’Entreprise d’une logique industrielle de la production pour passer à une logique de la solution, de l’usage et de la pertinence, de ce que l’on appelle la vente par la valeur ;

Une rupture qualitative 

Elle est due à une économie de l’immatériel dont le fonctionnement est à l’opposé de celui de l’économie matérielle, la production de biens engendrant des coûts de production, de reproduction, de distribution et de saturation, tandis que la production de services n’a pas de coûts marginaux, pas de saturation, pas de limite de capacité.

Ces ruptures entraînent des transformations comportementales et une normalisation plus dynamique et plus complexe.

Pour aller plus loin sur ce sujet,

Voir la conclusion de la seconde partie du livre intitulé  La Market Intelligence Appliquée à l’Art de la Vente Dans l’Entreprise 2.0 – Comment Améliorer la Performance Commerciale avec les Méthodes, Organisations et Outils de la « Market Intelligence »

  • Auteur : Max-Hubert BELESCOT
  • Broché: 490 pages
  • Editeur : Books on Demand (14 décembre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2810626588
  • ISBN-13: 978-2810626588
  • Dimensions du produit: 14,8 x 2,5 x 21 cm

 

 

Share This Post!

Rejoignez la communauté EXPERLIGENCE

2019-08-18T07:27:30+02:00
Aller en haut