L’« Economie numérique » facilite l’émergence de flux de données venant de toutes parts. Le client a saisi cette opportunité de prise de parole pour donner son avis mais aussi et surtout donner le ton et affirmer ses désirs influençant alors l’innovation des solutions offertes par ses fournisseurs.
Cet article montre à quel point il est prudent de ne surtout pas aborder le Big Data à travers l’outils informatique, occultant ainsi les perspectives essentielles de compréhension et de capacité de prises de décisions offerte à l’Entreprise.

Mise en œuvre d’une démarche de Market Intelligence

Le Big data, ce n’est pas juste une nouvelle technologie !

Qu’est que le Big Data ?

Pourquoi l’associe-t-on si rapidement à des notions techniques, à des nouvelles technologies ?

Pourquoi oublie-t-on les fondamentaux, à savoir la transformation de la donnée en compétence, en intelligence au service de la décision stratégique en plaçant au centre de cette démarche celui qui contribue fortement à cette déferlante : LE CLIENT ?

 

Le Big Data, C’est avant tout un important volume de données à traiter

Ce qui a changé c’est la compréhension collective que les données ont « pris le pouvoir ».

En ce début de 21èmesiècle, le pouvoir n’est plus dans le Capital, pas plus dans le Travail, mais dans la Donnée. Nous sommes rentré dans l’« Economique Numérique » !

Nous avons vécu successivement trois révolutions :

  1. La révolution de l’écriture qui a permis de transmettre la connaissance ;
  2. La révolution de l’imprimerie qui a permis de stocker la connaissance ;
  3. Puis la révolution du numérique qui facilite la circulation des données et de l’information.

Le Big Data redonne l’autonomie aux collaborateurs qui contribuent à partager l’information, la connaissance, l’intelligence.

Cela a pour conséquence, selon IBM (juin 2013), que chaque jour, nous générons 2,5 trillions d’octets de données et ces volumes ne cessent d’augmenter considérablement notamment à cause des données produites par les machines (capteurs).

Le Big Data véhicule une Variété de nature des données

Ce qui a changé c’est aussi la nature des données que l’on peut capter. Cette variété est la conséquence du « web social » (blog, forums, réseaux sociaux), de la généralisation des intranets, de l’essor de la mobilité (smartphones, tablettes), des images, vidéos, son, de la multiplication des capteurs et se présentent sous de multiples formes de moins en moins structurées.

Le Big Data a pris le chemin de la Vitesse

Plus rien ne nous empêche de produire de la donnée en temps réel et de la partager. Si bien que l’on parle désormais de concept de « flux de données ».

La données est une « matière première » qui devient du « consommable » avec une durée d’utilisation de plus en plus courte. Ce qui n’est pas capté à l’instant, puis enrichi, analysé et remis à la bonne personne dès que possible est tout simplement perdu  et diminue donc rapidement de pertinence !

De la Véracité (qualité) des données captées dépend la pertinence des décisions à prendre

Les acteurs du secteur mentionnent aussi la qualité des données comme étant un facteur de fiabilité de l’interprétation de ces données

Comment l’analyste peut-il s’assurer que les données issues des réseaux sociaux ne sont pas des rumeurs ou des diffusions malveillantes ?

Alain Juillet affirme d’ailleurs que près de 20% des données sont fausses !

De même, un capteur défectueux utilisé dans un système de conduite assistée peut causer un accident.

Le Big Data produit de la Valeur

Le traitement de ces masses de données apportent une meilleur connaissance de l’« expérience client » et contribue à identifier de nouveaux usages et ainsi produire de nouvelles offres, de nouveaux services, aller sur de nouveaux marchés, … d’une façon générale adapter sa stratégie en créant de la valeur !

Le Big Data apporte aux responsables la capacité de prendre des décisions créatrices de valeur pour l’Entreprise.

Pour aller plus loin sur ce sujet,

Voir le livre intitulé  La Market Intelligence Appliquée à l’Art de la Vente Dans l’Entreprise 2.0 – Comment Améliorer la Performance Commerciale avec les Méthodes, Organisations et Outils de la « Market Intelligence »

  • Auteur : Max-Hubert BELESCOT
  • Broché: 490 pages
  • Editeur : Books on Demand (14 décembre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2810626588
  • ISBN-13: 978-2810626588
  • Dimensions du produit: 14,8 x 2,5 x 21 cm

   

Share This Post!

Rejoignez la communauté EXPERLIGENCE

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]

2019-08-21T21:36:35+02:00
Aller en haut